Logo AIEMPR
ASSOCIATION INTERNATIONALE D'ETUDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES ET RELIGIEUSES
ASSOCIAZIONE INTERNAZIONALE DI STUDI MEDICO-PSICOLOGICI E RELIGIOSI
ASOCIACION INTERNACIONAL DE ESTUDIOS MEDICOS-PSICOLOGICOS Y RELIGIOSOS
INTERNATIONAL ASSOCIATION FOR MEDICAL-PSYCHOLOGICAL AND RELIGIOUS STUDIES
 
Evénements et actualités
Activités précédentes
 
L'association

logo image

 

Le groupe suisse de l’ASSOCIATION INTERNATIONALE D'ETUDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES ET RELIGIEUSES et Les Editions érès Collection « INCONSCIENT ET SPIRITUALITE »

vous invitent à un colloque les 15 et 16 septembre 2018

au Consulat général de Suisse, 7 rue d’Arcole 13006 MARSEILLE
(métro Estrangin-Préfecture)

Inconscient et quête spirituelle

Trop longtemps soumise à l’emprise des institutions religieuses, la spiritualité s’est étiolée. Les questions qu’insuffle la psychanalyse permettent désormais à chacun-e de laisser cheminer sa spiritualité et d’oser l’exprimer hors des références dogmatiques.

En collaboration avec l’Association internationale d’études médico-psychologiques et religieuses qui soutient cette démarche, la collection « Inconscient et Spiritualité » propose de découvrir au cours de ce colloque trois auteur.e.s et un futur auteur qui présenteront leurs recherches.

Entrée au colloque et buffet d’accueil: 45 euros (35 euros étudiant.e) Paiement sur place.
Inscription jusqu’au 5 septembre: sibylle.klumpp@orange.fr

Liste d’hôtels et renseignements pour le séjour auprès de Sibylle Klumpp

Informations:

Programme

Samedi 15 septembre

13h Buffet d’accueil
14h 30 Présentation du colloque par Hubert Auque
15h-17h Dominique Gauch,

"Entre rêve et foi, où se tient le sujet du désir? - Freud, Fondane, Job et le Dieu biblique"

disputatio par un membre de l’AIEMPR suisse puis échange avec le public

17h-17h30 pause
17h30-19h30 Jacques Besson,

"Addiction et spiritualité - Spiritus contra spiritum"

disputatio puis échange avec le public.

19h30 fin des travaux de la première journée.

Dimanche 16 septembre

9h-11h Hubert Auque,

"Revenir à l'essentiel Quand l'inconscient croise la spiritualité"

disputatio puis échange avec le public.

11h-11h15 pause
11h15-12h30 Pierre Olivier Monteil,

"Inconscient et spiritualité chez Paul Ricœur : compréhension et imagination"

 

12h30-13h conclusion et perspective.

Conférencier.e.s

Dominique Gauch (Mme) : psychanalyste membre de la Société de psychanalystes du IVe groupe, théologienne protestante.

À partir du rapport entre inconscient et foi, l’auteure redécouvre la pertinence, la profondeur et l’efficacité de la pensée existentielle du poète roumain, juif, Benjamin Fondane. Sa confrontation avec le Freud de L’avenir d’une illusion met en lumière les limites du langage métapsychologique pour dire l’expérience de la foi, foi poétique, foi biblique qui est étrangère non seulement à l’homme Freud mais à l’expérience de la psychanalyse.

Jacques Besson : psychiatre, chef du service de psychiatrie communautaire du CHUV à Lausanne, professeur ordinaire à la faculté de biologie et médecine à l’université de Lausanne.

Que savons-nous de l’addiction ? Que savons-nous de la spiritualité ? Que savons-nous des rapports entre addiction et spiritualité à l’heure des neurosciences ? Face à l’angoisse fondamentale de l’être humain, ne sont-elles pas les deux faces d’une même monnaie, ce que traduit la formule des alchimistes « Spiritus contra Spiritum »

Hubert Auque : psycho-anthropologue, essayiste et romancier.

La déshabitation des certitudes marque le monde contemporain. Alors que la pratique religieuse proposée en Occident par le judéo-christianisme décroît et que l’intérêt pour les sciences humaines, notamment la psychologie et la psychanalyse, s’est affranchi des illusions et des adhésions excessives, les déçus ont-ils réinvesti la spiritualité ?

Pierre-Olivier Monteil : chercheur associé au Fonds Ricœur, enseignant à l’université Paris-Dauphine, auteur notamment de "Ricœur politique" (Presses universitaires de Rennes, 2013).

La lecture de Freud par Ricoeur met au jour qu’un travail de décentrement de la conscience peut contribuer à la compréhension de soi. Ce travail mobilise ce que le philosophe appelle « esprit ». À partir de là, il est possible de suivre une ligne qui déploie une spiritualité. Celle-ci conduit du rapport à soi à la relation à autrui, pour se prolonger jusque dans la confrontation à l’imaginaire social et acquérir une dimension indivisément individuelle et collective ».


Copyright 2008-2012 - A.I.E.M.P.R. - Tous droits réservés - Webmaster Sitelle